BIOGRAPHY

English  ·  Français  ·  Deutsch

“Un moment fort brillant de l’art du violon” (Kölner Stadt Anzeiger)

Lauréat de prestigieux concours internationaux parmi lesquels le Premio Paganini à Gênes ou George Enescu à Bucarest, le jeune violoniste franco-russe Fedor Rudin compte parmi les musiciens les plus accomplis et polyvalents de sa génération. Récompensé du Prix Ivry Gitlis à Paris en 2019, son dernier album «Reflets» a été nommé aux International Classical Music Awards.

La saison 2020-2021 de Fedor Rudin sera marquée par d’importants débuts, notamment avec le Rundfunk-Sinfonieorchester Berlin sous la direction de Vladimir Jurowski, l’Orchestre de la radio norvégienne sous la direction de Petr Popelka, le Baltic Neopolis Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Bournemouth sous la direction de Kirill Karabits et le Deutsches Kammerorchester à la Philharmonie de Berlin.

Ses précédents débuts en soliste l’ont déjà emmené entre autres au Stern Auditorium de Carnegie Hall à New York, au Konzerthaus de Berlin, à la Philharmonie de Paris, au Musikverein de Vienne et à la Tonhalle de Zurich, accompagné par de nombreux orchestres dont l’Orchestre Symphonique de Bâle, l’Orchestre National de l’Opéra Bastille, l’Orchestre de chambre de Paris, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, l’Orchestre de Cannes, l’Orchestre Philharmonique de Cape Town, l’Orchestre de chambre de Munich et l’Orchestre Symphonique de Montréal.

Il a joué sous la baguette de chefs tels que Lorenzo Viotti, Darrell Ang, Isaac Karabtchevsky, Christoph Poppen, Maxim Vengerov et Conrad van Alphen.

Image: nedanavaee.com

Musicien de chambre dévoué, Fedor est un des membres fondateurs du Fratres Trio, qualifié de «nouvelle génération de la musique classique» par la presse en raison de son instrumentation atypique : violon, saxophone et piano. L’ensemble est lauréat du Concours international de musique de chambre d’Illzach à Mulhouse ainsi que du Concours de la Fnapec à Paris, et s’est vu remettre le Supersonic Award du Pizzicato Magazine pour son premier CD «Couleurs d’un Rêve». D’autres engagements de musique de chambre ont récemment conduit Fedor Rudin au Festival de Salzbourg, au Festival du Schleswig-Holstein, à Pietrasanta in Concerto, Crans Montana Classics, ArtenetrA et bien d’autres.

Passionné par le répertoire d’opéra et symphonique, Fedor Rudin était chef d’orchestre invité de l’Orchestre Philharmonique de Géorgie lors de la saison 2012-13 à l’âge de 20 ans, et a depuis dirigé des orchestres comme l’Orchestre Petrobras de Rio de Janeiro, l’Ensemble de Musique Contemporaine de Moscou, l’Orchestre Philharmonique de Lviv, l’Orchestre de l’Opéra de Szczecin et l’Orchestre Reino de Aragon.

En tant que premier violon solo (Konzertmeister) de l’Orchestre de l’Opéra national de Vienne et de l’Orchestre philharmonique de Vienne de 2019 à 2021, il a pu acquérir de l’expérience orchestrale sous la direction de chefs tels que Riccardo Muti, Christian Thielemann, Zubin Mehta et Andris Nelsons.

Il termine actuellement ses études de direction d’orchestre dans la classe de Simeon Pironkoff à l’Académie de musique et d’arts du spectacle de Vienne.

Né à Moscou en 1992 puis élevé à Paris depuis l’âge de deux ans, petit-fils du compositeur avant-gardiste russe Edison Denisov, Fedor Rudin a étudié auprès de Svetlin Roussev à Paris, de Zakhar Bron à la Haute école de musique de Cologne et de Pierre Amoyal au Mozarteum de Salzburg. Il compléta ses études de violon en post-master dans la classe de Boris Kuschnir à l’Académie de musique et d’arts du spectacle de Graz.

Il joue le violon “ex-Benecke” fabriqué par Antonio Stradivari à Crémone en 1694, qui lui est généreusement prêté par la Banque Nationale d’Autriche.

Il est lauréat de la Fondation d’entreprise Banque Populaire (2013), de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation (2014), ainsi que du Prix Safran pour la Musique (2015).

Download Press-Kit